Karin Serres

Karin Serres est née en 1967. Écrivant déjà romans et nouvelles, ses études de scénographie (ENSATT 1987) lui font découvrir l’écriture dramatique qui la mène à l’écriture radiophonique : trois formes littéraires qu’elle travaille désormais en parallèle.
Boursière de la région Ile de France, du CNL et de la DMDTS, elle a écrit près de 80 textes de théâtre souvent publiés, joués ou traduits, dont la moitié s’adresse à un public jeune, particulièrement aux adolescents. Membre du Laboradio de France Culture, Prix Radio SACD 2011 pour l’ensemble de son œuvre, elle a écrit une quinzaine de pièces radiophoniques, toutes mises en ondes sur France Culture, France Inter ou France Musique, et une trentaine de chansons. Prix du 17ème roman européen pour la jeunesse, prix Canal J, elle a également écrit de nombreux albums et romans pour la jeunesse. En août 2013, les éditions Stock ont publié son premier roman pour adultes, Monde sans oiseaux, dans la collection « La Forêt » dirigée par Brigitte Giraud. Il a reçu les prix du Premier Roman de la SGDL, du Festival Metropolis Bleu (Montréal) et a été lauréat du Festival de Chambéry. En 2015, Karin Serres devient chevalier des Arts et des Lettres. Elle fait également partie de l’équipe dirigeante de Write Local, Play Global de l’ASSITEJ international.

Elle travaille en compagnonnage avec le Kollectif Singulier, le Théâtre du Rivage et la Compagnie Entre Chien et Loup, et, ces temps-ci, avec la Compagnie du Réfectoire et la Compagnie des Pas Sages. Elle a bénéficié d’une résidence d’écriture dans le cadre du programme « Création et Imaginaire » de l’Observatoire de l’Espace, laboratoire arts-sciences du CNES, dont elle a intégré le comité de rédaction de la revue Espace(s). En 2015, elle a reçu une bourse Hors les murs de l’Institut français en littérature jeunesse pour écrire au Japon, où elle a écrit Happa No Ko, roman fantastique pour adolescent(e)s et adultes (Le Rouergue, 2018). Tous les deux ans, depuis 2014, elle est invitée en tant que dramaturge volante par le Festival New Visions/New Voices du Kennedy Center à Washington. En 2019, elle est en résidence d’écriture de 5 mois au Randell Cottage, à Wellington, Nouvelle Zélande, pour écrire la suite de Happa No Ko.