Le padLOBA

Espace de création et de débat

Le padLOBA

La création artistique nécessite, entre autres, du temps pour prendre forme. Du temps pour chercher, pour rêver, du temps pour voir émerger « la chose artistique », explorer les pistes qui deviendront écriture de texte, de corps, d’espace, d’objet…
J’ai imaginé le padLOBA comme un lieu de résidence et de rencontres, où chaque artiste peut déployer sa recherche, et la confronter à d’autres. C’est dans cet esprit qu’ont été imaginées les ouvertures studio, les parcours de médiation et les disputes artistiques, véritables bulles de réflexion sur les processus de création.

À l’image de « l’artiste incrusté » développé par la Compagnie 29X27 (Nantes), le padLOBA accueillera dans sa saison une « compagnie incrustée » qui nous concocte un programme sur mesure pour la saison 2017/2018.

Depuis 2013, le padLOBA fait partie du réseau PJP49 (Partenaires Jeunes Public du Maine-et-Loire), et accueille en résidence de création les projets de création retenus par le réseau. Pour la saison 2018/2019, il s’agira de la Compagnie « Les Mauvaises Herbes » (53).

Au cœur de la Ville d’Angers, le padLOBA œuvre à créer un lieu où la parole et la matière artistiques sont au cœur de l’accueil, et viennent nourrir le travail de chacun. Le public est invité à exercer sa curiosité, en découvrant des créations artistiques en cours.

Annabelle Sergent

Télécharger

En s’adressant aux acteurs culturels – artistes, programmateurs, institutionnels, publics curieux… – le padLOBA favorise le croisement des regards, des démarches et des parcours artistiques.

La sixième saison du
padLOBA s’articule autour de 5 axes :

Une carte blanche donnée à la Compagnie Osteorock : La « compagnie incrustée »
Des accueils en résidence privilégiés et soutenus (ouverture studios, médiations…) : les résidences
Des temps de rencontres, d’échanges et de débats : les disputes artistiques
Différents parcours de médiation avec des publics scolaires : Les médiations publiques
Des mises à disposition de studios :
les MAD

COMPAGNIE INCRUSTÉE

Avec l’accord et la complicité de la Compagnie 29×27

Pour la saison 2017/2018, nous avons imaginé donner carte blanche à la Compagnie Osteorock (Angers) au sein du padLOBA. Cette carte blanche et cette présence au sein du padLOBA en tant que « compagnie incrustée » réside dans l’envie de partager avec de nouveaux publics (artistes, professionnels de la culture, amateurs…) les univers artistiques que côtoient ces artistes, tels que la danse, le théâtre, l’écriture, la musique…

La compagnie Osteorock

La compagnie Osteorock a été créée à Angers en décembre 2005 par les danseurs Carole Bonneau et Ivan Fatjo. Tous deux formés au CNDC d’Angers, ils ont travaillé ensemble en tant qu’interprètes pour les compagnies Nathalie Beasse, Androphyne et SOIT Hans Van Den Broeck (Belgique). Aujourd’hui, la compagnie est dirigée par Carole Bonneau et Jean-Michel Noël, musicien-compositeur. Leur travail est teinté d’humour et proche à certains égards du théâtre d’objet. L’espace sonore et musical et la danse sont mis au service d’un propos plus large mettant en jeu l’humain dans son environnement, son rapport à l’autre, au temps, à ses désirs et ses limites.

Les ateliers proposés

Ateliers gratuits, inscription obligatoire auprès de la Compagnie LOBA

Lors de cette saison sera proposée des temps de rencontres et de pratiques avec des artistes tels que Sarah Pellerin-Ott du collectif EDA (Angers), Astrid Le Jeune de la Compagnie Du Haut (Landaul), Jean-Michel Noël de la Compagnie Osteorock (Angers).

  • Atelier du fainéant
  • Animé par Sarah Pellerin-Ott (Collectif EDA)

    25 novembre 2017 | 14h – 17h
    Studio du haut padLOBA
    Jauge max. 12 personnes adultes

    Nous inviterons le néant par le toucher. Et du néant, nous ferons mouvement. Inspiré des pratiques somatiques et particulièrement du Body-Mind-Centering®, ce moment sera un atelier pour une danse libre et partagée dans laquelle nous pourrons nous faire bouger par nos corps et ceux des autres.

 

Week-end en famille (les ateliers sont à destination des parents-enfants) :

  • Exploration de matières sonores
  • Animé par Jean-Michel Noël (Cie Osteorock)

    17 février 2018 | 10h – 12h
    Studio du bas padLOBA
    À partir de 6 ans | Jauge max. 12 personnes

    L’idée est de partager un moment d’exploration et de jeu en binômes autour de matières sonores.
    Nous expérimenterons la manipulation de différentes « matières sonores » sous formes d’instruments bricolés et de bacs de manipulation de matières, le tout amplifié et transformé. L’objectif de l’atelier est l’exploration du « geste sonore » et la création collective d’un ensemble musical éphémère.

  • Atelier danse
  • Animé par Astrid Le Jeune (Cie du Haut) et Carole Bonneau (Cie Osteorock)

    18 février 2018 | 10h – 12h
    Studio du haut padLOBA
    À partir de 6 ans | Jauge max. 14 personnes

    Vivre un moment privilégié avec son enfant, un moment pour sentir, ressentir, jouer, danser. Réveiller nos sens pour entrer en action, agir pour éveiller nos sens. Nous ferons des allers et retours de la sensation à l’action au moyen de consignes simples et ludiques, qui mettront en jeu nos corps en contact avec l’espace, l’autre et différentes matières sonores et tactiles.

RÉSIDENCES DE CRÉATION

Cinq compagnies locales et nationales sont accueillies en résidence de création pour cette saison 2017-2018 :

Du 23 octobre au 4 novembre 2017

Marion Solange Malenfant
Théâtre du Rictus (Sainte-Luce-Sur-Loire – 44)

The snow would cover up | Théâtre

www.theatredurictus.fr

Il y a pour point de départ l’immersion dans un mot que je découvre au cours de l’été dernier : la syllogomanie. Derrière cet étrange mot se cachent un trouble, des tocs, un syndrome… le syndrome de Diogène. Le syllogomane, le Diogène est un accumulateur compulsif. Sans cesse il s’entoure d’objets. Impossible de l’en empêcher. On est peut-être tous atteints ? Après tout j’accumule aussi. Des objets qui me serviront peut-être un jour. Je les garde pour le cas où ; je garde parce que, avec eux, je me souviens ; je garde parce que j’existe grâce à eux… J’engrange des vies possibles. Je rêve à des ailleurs. Est-ce une épopée, une sortie de route ? Accumuler apporterait-il le dénuement ? Un oubli de soi, ou un oubli du monde.


Du 11 au 15 décembre 2017 | du 13 au 17 février 2018 | du 9 au 13 avril 2018

Compagnie du Haut (Landaul – 56)

Petite Pluie Abat Grand Vent | Danse et théâtre

www.cie-du-haut.fr

L’insignifiant… Les « détails », les attentions, toutes ces petites choses, qui existent sans que nous nous en apercevions et qui pourtant marquent nos existences, créant du lien entre les gens et entre les temps. Nous voulons (re)donner de la valeur à chaque parole, chaque individu, chaque âge. Nous voulons être attentifs aux gens, aux choses, aussi petites soient elles. Nous voulons écouter les histoires de chacun dans ce qu’elles ont de différent, et dans ce qu’elles ont de commun. D’un même événement, laisser apparaître les visions divergentes. Rendre visible le lien commun qui nous inscrit tous dans la même histoire.


Du 19 février au 4 mars 2018

Compagnie Dégadézo (Strasbourg – 67)

SPLAF… dans mon corps ! | Danse et théâtre

www.degadezo.com

L’intérieur de notre corps, l’en dedans reste un territoire mystérieux qui éveille la curiosité de tout un chacun.
Comment entrer dans ce corps ?
Et si c’était par accident, une porte ouverte et, SPLAF ! – sans y prêter attention – nous voilà au dedans du dedans. Des formes étranges en mouvement qui émettent des bruits et semblent dialoguer entre eux. Ne rien savoir ou peu, se laisser surprendre par les évènements qui se dessinent autour de nous et avancer dans ce paysage tactile et sonore avec curiosité. S’aventurer tel un spéléologue à la lueur d’une lampe torche pour découvrir les mystères de nos organes, le squelette, les longs tuyaux sans fin, les paysages cellulaires… mais aussi appréhender l’inconnu, avoir peur !! « … et quand ça ne bouge plus c’est la mort ? »*
(* remarque d’un élève de 8 ans lors d’un Rituels à l’École EXEN Schweitzer – Schiltigheim 67).
Le projet SPLAF… dans mon corps ! création prévue à l’automne 2019, s’inscrit dans la continuité de notre recherche artistique autour de la question : quelle est la place de notre corps dans la société et comment le vivre et le faire entendre ?


Du 7 au 13 mai 2018

10 Doigts Compagnie (Rennes – 35)

Sedruos | Spectacle visuel et bilingue (langue des signes)

www.10doigtscompagnie.com

Sedruos est un projet de spectacle à partir de témoignages, de récoltes de paroles de femmes sourdes en France et qui prendront vie au travers de l’écriture de Cécile Ladjali. Jeux et danses seront articulés autour d’une cabine d’essayage, notre cabine sera le point qui nous permettra de prendre l’espace comme des prises permanentes de liberté et le chœur gravitera autour, sans cesse. Pour donner la parole à des portraits ou tableaux qui seront ponctués par des passages chorégraphiés représentant le quotidien des femmes.


Du 28 mai au 7 juin 2018

It’s Ty Time (Peillac – 56)

Toxic | Théâtre de marionnettes

Toxic, c’est l’histoire d’une plongée tendre et cruelle au cœur de la relation à l’autre avec en toile de fond le mythe de la grande dévoration. Comment se nourrir de l’autre sans le dévorer ou se faire manger ? C’est la jubilation et le trouble qu’entretient le marionnettiste à sa marionnette qui nous permettra de nous aventurer dans un lieu où les limites s’effacent pour pouvoir convoquer nos monstres et les apprivoiser.

Chaque compagnie accueillie propose des ouvertures studio. Les dates et horaires seront disponibles tout au long de la saison sur le site internet et le Facebook de la Compagnie LOBA.

LES DISPUTES ARTISTIQUES

Moment d’échanges ouverts à tous, de débats, de confrontations, la dispute artistique est le point d’orgue de la saison et a pour objet de remettre au centre les questions artistiques et de création. A l’invitation d’Annabelle Sergent, et sous la direction d’un modérateur, chaque dispute est l’occasion de formuler des questions artistiques et de création. Trois disputes artistiques à destination du public et des professionnels auront lieu durant la saison et questionneront respectivement :

Dispute Artistique #1

Le Tangram, Scène Nationale d’Évreux-Louviers (27)

mardi 20 février 2018

« La question de l’adaptation au travers de la figure du Petit Poucet »

En partenariat avec Le Tangram, Scène Nationale d’Évreux-Louviers
de 18h30 à 20h
au Kubb – Le Tangram, Scène Nationale d’Évreux-Louviers (27)

Invités : Matthieu Létuvé (Caliband Théâtre, spectacle Sur la route de Poucet) ; Simon Falguières (spectacle Petit Poucet) ; Annabelle Sergent (Compagnie LOBA, spectacle P.P. les p’tits cailloux)
Modératrice : Valérie Briffod (Co-directrice de La Maison du Conte, Chevilly-Larue – 94)

En écoute : la pastille sonore

Dispute Artistique #2

THV, Saint-Barthélemy-d’Anjou (49)

vendredi 25 mai 2018

« Les jeunes face aux images du monde : l’information, la fiction, le réel »

En partenariat avec le THV – Théâtre de l’Hôtel de Ville, Saint-Barthélemy-d’Anjou
Dispute spéciale adolescents (Collège de la Venaiserie, Saint-Barthélemy-d’Anjou)
de 15h à 17h

Invités : Annabelle Sergent (Compagnie LOBA, co-auteur du spectacle Waynak), Philippe Dossal (journaliste) et Élisa Perrigueur (journaliste, dessinatrice)
Modératrice : Jocelyne Colas Buzaré (professeur de français à la retraite)

En écoute : la pastille sonore

Dispute Artistique #3

CNDC Angers

jeudi 31 mai 2018

« Le rapport au corps, au toucher et au mouvement dans la danse »

En partenariat avec le CNDC Angers
Dispute spéciale enfants (scolaires)
de 9h30 à 11h45

Invités : Aude et Astrid Le Jeune (Compagnie du Haut) et Carole Bonneau (Compagnie Osteorock)
Modératrices : Maud Pierre Dit Lemarquand (Chargée de l’action culturelle et des relations publiques – THV)

En écoute : la pastille sonore

Les dates et horaires seront disponibles tout au long de la saison sur le site internet et le Facebook de la Compagnie LOBA.
Les disputes artistiques, enregistrées sous forme de pastilles sonores sont disponibles sur le Tumblr de la Compagnie LOBA.

MÉDIATIONS PUBLIQUES

Différents parcours de médiation, imaginés en lien avec des publics scolaires, rythment chaque année la saison du padLOBA :

Parcours avec les primaires :
Décembre 2017, février et avril 2018

Cie du Haut (Landaul – 56)
Now | Danse et théâtre
École Anne Dacier | Classe de CM1-CM2

Février 2018

Cie Dégadézo (Strasbourg – 67)
ABCDR corporel | Danse et théâtre
École Henri Chiron | Classe de CE2

Parcours avec les lycées :
Février 2018

Cie Dégadézo (Strasbourg – 67)
Contactfull – Conférence en corps et en mots | Danse et théâtre
Lycée Emmanuel Mounier | Classe de 2nde CAA (Création Activités Artistiques / Arts du Spectacle Danse Théâtre)

LES MISES À DISPOSITION

La Cie LOBA ouvre les portes du pad aux compagnies qui en font la demande.
Celles-ci peuvent venir pour un travail de recherche, de création, ou de reprise de spectacle.

Pour toute demande de mise à disposition, appeler au 02 41 27 36 00 ou contact@padloba.org

Les studios

Studio du haut | Jauge maximum de 19 personnes
Dimensions : 8.50 m. d’ouverture | 9.80 m. de profondeur
Hauteur sous plafond : 3,23 m.

Studio du bas (mutualisé avec la compagnie nathalie béasse et le collectif BLAST) | Jauge maximum de 49 personnes
Dimensions : 4.80 m. d’ouverture | 7 m. de profondeur
Hauteur sous plafond : 2,90 m.

Partenaires :

Le THV de Saint-Barthélemy-d’Anjou
Le Tangram, Scène Nationale d’Évreux-Louviers
CNDC Angers
PJP49 – réseau de soutien à la création et à la diffusion
12 lieux du département de Maine-et-Loire se sont associés pour coopérer ensemble au service du spectacle vivant jeune public : THV – Saint-Barthélemy-d’Anjou / Villages en Scène – Pays du Layon / Théâtre des Dames – Les Ponts-de-Cé / Théâtre – Tiercé / Théâtre de Saumur – Saumur Agglomération / Théâtre Philippe Noiret – Doué-en-Anjou / Le Cargo – Segré / Espace Culturel Léopold Sédar Senghor – Le May-sur-Èvre / Saison jeune public de l’Entente-Vallée – Beaufort-en-Anjou / padLOBA – Angers / Le Quai – CDN Angers Pays de la Loire / Scènes de pays dans les Mauges – Scène conventionnée « Artistes en territoire », Beaupréau-en-Mauges (49)

 

Le padLOBA remercie ses soutiens :

 

     

 

>> Pour recevoir la newsletter du padLOBA, inscrivez-vous auprès de contact@padloba.org